Le programme du Festival Zegny’Zo 2016 est disponible !

Mardi 10 mai

Place de l’Indépendance

15H30

PARADE

avec la Fanfare Byin Mayé

Du Ritz à La Terrasse du Voyageur

via la Rue Philibert Tsiranana

Mercredi 11 mai

Kolotsaina Troupe de Choc

& Collège français Sadi Carnot

9H

Spectacles Jeune Public pour les écoles

Kolotsaina troupe de Choc

15h30

PARADE avec tous les Vahiny et les groupes locaux

Via rue point 6 -rue Ste Marie-rue Philibert Tsiranana – Ritz – rue Philibert Tsiranana – Place Foch – rue Colbert -Alliance

Alliance Française

18h30

Ouverture officielle

Randria Ernest Zanany

Jeudi 12 mai

La Caravelle Nofy

9h

Ateliers de formation ouvert à tous: manipulation de Grandes Marionnettes

Kolotsaina Troupe de Choc

& Collège français Sadi Carnot

9H

Spectacles Jeune Public pour les écoles

La Terrasse du Voyageur

Quartier Morafeno

Quartier SCAMA

Hôtel de Ville

16H

AMBIANCE DANS LES QUARTIERS

Spectacles de conte et slam « Adieu » de Tartare et « Bidonville » de Jao

Bloco Malagasy avec ses marionnettes

DS Velively, Grand Pat et Aléas des possibles

Randria Ernest Zanany, Club Rollers DS,

Cie Tahala

Kolotsaina Troupe de Choc

18H30

SOIREE TRADITIONNELLE

Hira gasy Saondrafina zanany– Vakodrazana

Vendredi 13 mai

La Caravelle Nofy

9h

Ateliers de formation ouvert à tous: manipulation de Grandes Marionnettes

La Terrasse du Voyageur

9H

« Le Matin du Festival »:

Rencontres-débats

Kolotsaina Troupe de Choc

16h

PARADE de clôture avec tous les vahiny et les groupes locaux

Via Rue Philibert Tsiranana – Rue Suffren – Bd Laborde – Ritz

Hôtel de Ville

18h30

Ciné quartier par l’Alliance Française

Samedi 14 mai

Hôtel de Ville

(sur scène et dans les jardins)

Toute la journée

JOURNEE FESTIVE

Bloco Malagasy, Randria Ernest Zanany, Cie Tahala, Tartare & Niko Garo, Saondrafina zanany, vakodrazana, Aléa des possibles, …et nombreux spectacles avec les artistes locaux

Paul Bloas : des visages qui nous regardent sur les murs de la ville

Paul Bloas vit et travaille à Brest, il intervient en France et à l’étranger depuis 20 ans. Son travail consiste en l’élaboration de peintures géantes (2×3,80m) réalisées en atelier sur papier et collées ensuite sur les murs des cités.

Elles vieillissent naturellement au gré des intempéries, ou plus radicalement sous la griffe humaine. Mais dans tous les cas, elles épousent un lieu sans jamais l’agresser. Cette année, dans le cadre du Festival ZegnyZo!, ce «zanatany» de Diego Suarez qui a passé 10 ans de son enfance ici est venu animer un atelier de formation à ses techniques dont l’objectif est de peindre puis d’accrocher sur les murs de la ville entre 60 et 80 portraits.

Paul Bloas est l’auteur d’un ouvrage magnifique sur le travail qu’il a réalisé entre 1999 et 2003 au camp d’Orangéa, mariant peinture, photo, et écriture. Cet ouvrage, ainsi qu’une version DVD agrémentée d’une musique originale spécialement composée et interprétée par le groupe Noir Désir, sont disponibles à l’Alliance Française de Diego Suarez.

 

À soutenir : « Les voix de la marionnette » en résidence 2016 à Diego Suarez !

Soutenez la campagne :

http://www.kisskissbankbank.com/les-voix-de-la-marionnette

 

les-voix

Présentation du projet :

Les VOIX de la MARIONNETTE, c’est le pari lancé par une troupe de marionnettistes, les Zonzons, de réunir des artistes du monde entier à Madagascar, au cœur de l’Océan indien.En charge du théâtre Guignol de Lyon depuis une paire de décennie, ils ont pris l’habitude, manière de ne pas se laisser endormir par les habitudes, d’aller à la rencontre d’artistes, de tous horizons.Exemples d’horizons:  Madagascar ,  Brésil, Chine, Cameroun, Taiwan …Horizons-1455541611 Pari lancé, et pari réussi en 2014, lors d’une première édition qui a pris pour cadre la ville de Diégo Suarez, au nord de Madagascar.

 

Désormais, les VOIX  de la MARIONNETTE, ce n’est plus un rêve: c’est devenu une résidence d’artistes, une quinzaine, de culture diverse, réunis autour d’une performance de création. De l’écriture à la mise en scène de petites formes légères dédiées à la marionnette.

En trois semaines.

Plus précisément: 18 jours et autant de nuits.

Judith Lesur, vidéaste, a filmé l’aventure. Vous pouvez la découvrir à travers son beau documentaire.

UNE PERFORMANCE ARTISTIQUE

Imaginez: des auteurs, plasticiens, metteurs en scène, comédiens, musiciens, vidéastes, connaissant ou non les arts de la marionnette, motivés – tous – par le désir de rencontre et  le partage d’expériences.

Imaginez.

Valises, heures de vol, doutes. Escale à Tana, de la route. Taxi-brousse. Légère appréhension. Fatigue accompagnée de regrets (il n’aurait pas fallu). Vent chaud, brûlure de Capricorne.

Et enfin: Diégo Suarez ouvre sa baie à tous les délires.

Mgmppyx-1455386243

La suite : http://www.kisskissbankbank.com/les-voix-de-la-marionnette

Continuer la lecture de À soutenir : « Les voix de la marionnette » en résidence 2016 à Diego Suarez !